Google est-il en train de tester un nouveau format publicitaire sur Google Instant ?

Je m’interrogeais sur la possibilité de création d’un nouvel adwords dans un billet publié la semaine dernière. Il semblerait que Google en suive la voie, d’une manière différente de celle que j’envisageais.

En effet, Google propose actuellement un bandeau d’auto-promotion en bas de la liste des propositions de recherche. Cette fonctionnalité qui sert aujourd’hui comme moyen pour pousser les services Google pourrait devenir à court ou moyen-terme une excellente rampe de promotion pour les marques souhaitant gagner en visibilité sur Google Instant. Google  pourrait d’ailleurs dans ce cas proposer une nouvelle publicité pour chaque combinaison de lettres tapées pour composer le mot recherché, ce qui promet un beau casse-tête pour les responsables SEM…

google-instant

via : Google Operating System.

Publicités

La réponse de Google sur les impacts de Google Instant sur le SEM

Aujourd’hui le blog officiel de Google Analytics a publié un billet (très intéressant d’ailleurs) sur ce qu’allait changer Google Instant. Et il se trouve qu’une question fréquemment posée répond pile-poile à la questions que je me posais l’autre jour sur les impacts de Google Instant sur le SEM :

Should I change my search advertising strategy to serve ads on to partial keywords (e.g. if I sell flowers, should I advertise on “flow”)?

This is not a productive strategy. Please note that ads are triggered based on the “predicted query” and not the stem that the users types in. So, in this example, the partial query “flow” triggers results for the predicted query of “flowers”. The only way someone can see your ad for “flow” is if they specifically searched for that word and hit enter or clicked search. And since you sell flowers, it’s not likely that your ad for flowers will be served alongside such a generic and irrelevant word.

En résumé, Google répond qu’il n’y a aucun intérêt d’acheter des mots partiels puisque la page affichée correspond à la recherche prédictive proposée par Google. Donc, pour reprendre mon exemple de l’autre jour, Orange n’a aucun intérêt d’acheter « ORAN » puisque la page affichée correspondra à la recherche prédictive des lettres « ORAN » (soit « ORANGE » actuellement). Orange devra donc comme avant axer (ou pas) sa stratégie SEO/SEM pour apparaitre en 1e sur la recherche » Orange ».

Par contre, la question reste posée sur la construction de cette recherche « prédictive », puisque la construction des propositions reste encore peu claire.

Par exemple, si je tape « Crédit », la recherche prédictive me propose  « Crédit Agricole »  en premier résultat et sans adwords. Si je tape entrée pour rechercher effectivement « Crédit », je trouve 3 liens commerciaux et « Crédit agricole » n’apparait qu’en 4e résultat des référencement payant.

Etrange donc…

via Google Analytics Blog.

Google Instant, vers un nouvel Adwords ?

Est-ce que Google Instant est encore une super fonctionnalité que Google propose à ses utilisateurs parce qu’ils sont super gentils comme je le pensais dans mon post ultra-enthousiaste d’hier ? Ou ont-il d’autres idées derrière la tête.

La question m’est venue en lisant un article sur Numérama qui s’est amusé à répertorier les 1ers résultats des 26 premières lettres de l’alphabet.

Je me suis alors demandé si on pouvait toujours parler de référencement naturel et de référencement payant avec Google Instant puisque les 1ers résultats étaient construits sur un nouveau mode qu’on peut imaginer correspondre aux tendances de recherche sur internet, au nombre maximum de résultats d’un mot commençant par la lettre ou encore à l’historique de recherche de l’utilisateur.

Mais une idée sogrenue (mais pas impossible) m’est venue. Et si Google lançait un nouveau format publicitaire, non plus sur un système de mot-clés (adwords) mais sur un système de combinaison de lettres. Ainsi un annonceur comme par exemple « Orange », devrait payer pour le « O », le « OR », le « ORA », le « ORAN », etc. pour apparaitre en 1e et ceux pour tous les mots où ils voudraient être référencés !

On peut donc imaginer les courbes de tarifs sur les combinaisons de lettre, pas trop cher sur les mots à 1 ou 2 lettres, et commençant à augmenter sur les lettres suivantes, puis redescendant (ou pas) au fur et à mesure que l’utilisateur s’approche du mot.

On imagine facilement Orange et SFR (pour ne citer qu’eux) s’échiner sur le mot iphone et payer pour chacune des combinaison de lettre !!

Ce scénario n’est bien sur pas avéré mais n’est pas non plus impossible.

En tout cas un beau jackpot à la clé pour Google si cela marche !

Google lance la recherche instantanée

Google a annoncé ce soir le lancement de la recherche instantanée, Google Instant.
Le service est assez bluffant et marche très bien !!
La raison invoquée par Google : « faire gagner tu temps », mais on imagine facilement le ressource en serveur supplémentaire nécessaire pour faire tourner le bouzin ! Et par là même, l’énergie qui va être dépensée pour répondre aux  serveurs gloutons !

En tout cas un grand coup de chapeau à Google, qui malgré sa position ultra dominante, continue à réinventer la roue même sur son offre vache à lait !